coucher de soleil derrière le Pan di Zucherro

Tout d'abord un très grand merci à Maurizio Oviglia qui m'avait envoyé en cadeau son superbe topo sur les grandes voies et l'escalade "trad" sur son île d'adoption !

J'ai longuement feuilleté les pages où chaque photo et chaque description d'itinéraire se faisait plus tentante !

Peu à peu je concoctais un programme à la mesure de mes compagnons de voyage, Brigitte et Philippe, qui comme à l'accoutumée allait m'octroyer leur confiance que j'avais à cœur de ne pas décevoir.

Pas simple tout de même de faire mouche quand on ne connait pas les lieux...

C'est un temps plutôt marin qui nous accueille à Nebida, première étape de notre périple. Entendez par là que le vent et les averses sont de la partie, les couleurs sont sublimes mais le tout est un peu frais et humide ! Climat marin oblige, les éclaircies sont bien présentes et il ne faut pas tergiverser : allons voir de quoi il retourne !

Les falaises de la "scogliera" de Masua offrent des voies dans un rocher autant agrippant que magnifique : gouttes d'eau parfois coupantes, trous, concrétions, un festival blanc et ocres avec la mer en prime. Nous ne ratons pas la visite impromptue de la mine de Porto Flavia et son débouché irréel en pleine falaise au-dessus de la mer et à un jeté de pierre du Pan di Zucchero.

Nous irons ensuite dans les secteurs de Cala Gonone et la Vallée del Oddoene et du Soppramonte, riches en belle voies et aussi en rencontre étonnante de gens sympathiques et fort généreux.

Grazie per tutto a gli amici sardi !!!