Nouveau dossier

L'escalade à Taghia Infos pratiques Topos en vrac

L 'escalade à Taghia

Au cœur d’une des régions les plus isolées de l’Atlas, la vallée de Zaouïat Ahanesal est la porte d’entrée du cirque de Taghia. Ce petit village berbère accessible uniquement à pied est le camp de base idéal pour des escalades sauvages sur un calcaire étonnant et d’excellente qualité. On ne va pas à Taghia par hasard. Entendons par là que ce n’est pas un site conforme aux standards actuels et que pour s’y rendre il faudra sortir ses mains de ses poches. Mais une fois résolus quelques soucis logistiques, le grimpeur sensible aux contacts humains et au plaisir du confort succinct ne regrettera pas un déplacement capable de réjouir pour lui seul.

L’escalade

reforme.jpgTaoujdad avec le tracé de "Au nom de la réforme" ouverte en 2003

Entre 1970 et les années quatre-vingt des grimpeurs français se rendent plusieurs fois à Taghia. Ils laissent des voies ouvertes en style classique avec pitons et coinceurs. Certaines deviendront des classiques de l’endroit d’autres non. Les espagnols vont ensuite fréquenter les lieux avec des ouvertures tous azimuts en style classique mais avec la pose de “ spits ” là où ils s’avèrent nécessaires. Les visites récentes des pyrénéens Christian Ravier et Rémy Thivel , avec parfois Arnaud Guillaume, perpétuent le style traditionnel à la recherche de lignes évidentes avec prédominence de fissures et placement de “ spits ” qu’en de rares endroits où ils semblaient indispensables aux ouvreurs. Dans le même style, E et I Ratouis et B.Martel et C.Boroch ouvrent en octobre 99 Whisky Berbère dans la face de Oujdad.
Lors de leur dernière visite Christian Ravier et ses copains ont utilisé un perfo afin de laisser en place les minima nécessaires. Marteau et pitons ne sont plus de mise dans leurs voies ouvertes durant l’automne 2004.

Les voies au caractère sportif, entièrement équipées, sont ici récentes. En 1991 le passage de grimpeurs du lycée de montagne de Thônes, équipés d’un perfo et d’un groupe électrogène, a permis l’ouverture de deux lignes au dessus des Sources : Aïcha et une autre voie à gauche en dalle. A l’automne 2000 l’espagnol Toni Arbonnès inaugure le haut niveau équipé de goujons de 10 avec Chukran en face Ouest d’Oujdad. Rocher abrasif et difficulté à 7b. En 2000 toujours, Bernard Dutertre ouvre et équipe Baraka qui ne nécessite que quelques coinceurs.

Spot majeur

ouverture2taghia.jpgouverturetaghia.jpgEnfin au printemps 2003 deux équipes de grimpeurs séduits par le rocher étonnant des grands murs rouges se lancèrent dans des ouvertures résolument modernes pour le plaisir du geste. On doit à Benoit Robert, Arnaud Petit, Maître Michel Piola, puis Philippe Brass avec Yves Ghesquiers quelques belles voies en excellent rocher, ouvertes du bas et entièrement équipées. Le haut niveau est très présent dans certaines voies nouvelles : Rivières pourpres, l’axe du mal, et la très exigeante Sur le fil de la nuit de l’Italien Rolando Larcher. Tout récemment à l’automne 2004, Arnaud Petit est revenu, accompagné de Titi Gentet et de Fred Roux. Ils ont terminé un chantier d’ampleur commencé au printemps sur la paroi de Tigrife : le grand carnaval. Voie traditionnelle fleurant bon la passion alpine, libre de haut vol ou escalade sportive du 6 au 7, Taghia devient un spot majeur et incontournable.

Philippe Brass - Octobre 2004

Infos pratiques

Y aller

  • Vers Marrakech : Trouver un vol vers Marrakech n’est pas un challenge mais il vaut mieux s’y prendre à l’avance pour éviter les vols « galères » avec arrivée en pleine nuit.
  • Depuis Marrakech Il faut d’abord se rendre à Azilal puis à Aît-Mahmed.
  • La piste: De ce petit bourg de Aït Mahmed un 4x4 conduit voyageurs ou habitants jusqu’à Zaouïat Ahanesal (70kms, 4 heures de piste).
  • La montée à Taghia : A Zaouiat il faudra trouver mule et muletier pour gagner pedibus le village de Taghia niché au fond du cirque éponyme (2H30 de marche).

Contacts genre "copinage":

Hébergement à Taghia  :
on peut camper sur un emplacement prévu en direction des sources après la sortie du village mais il y a un gîte de la GTAM au dessus du village. Saïd Messaoudi et sa famille savent ce qu’avoir des hôtes signifie. On se doit d’honorer ce sens de l’accueil que l’éloignement rends si précieux.
Saïd propose des repas simples mais très copieux. Pour joindre Saïd et réserver , ce qui devient nécessaire vu l'affluence des derniers temps : par courrier Saïd Messaoudi-Douar Taghia-ZAouïat Ahanesal-22010 AZILAL--MAROC
téléphone mobile: +212 523 459 290 et son mail [gitesaid@yahoo.fr] coordonnées mises à jours en 11/2012.

L'autre gîte de Taghia est celui de la famille Rezki tout en haut du village. Très belle vue sur le village et les alentours. Hammed Rezki, père de Youssef, est un monsieur très chaleureux et il faut le dire avec une certaine classe. Il est passionnant de discuter avec lui de son pays. Ahmed, frère de Youssef, est porteur le plus clair de son temps. Il approvisionne les bergers sur les plateaux. Si l'envie de randonner vous prends durant votre séjour il faut faire appel à ses services. Les montagnes alentours n'ont pas de secrets pour lui. Une de ces spécialités est aussi la traversée de Taghia à Togha via les Gorges du Dadès. Sa maison est une des dernières au sommet du village, au-dessus et à gauche du gîte.
Pour contacter la famille Rezki : +212 68 90 98 43 ou bien par mail auprès de Youssef
Youssef Rezki, est un guide marocain diplomé qui a aussi créé une association dont le but suprême sera de faire arriver une piste jusqu'à Taghia.
Son mobile : +212 68 90 98 43, son mail

les téléphones marocains ayant été modifier récemment les numéros des contacts ci-dessus ont quelquefois été modifiés également.

Nourriture :
prévoir depuis la France les vivres de course et autres denrées spéciales introuvables dans la région. Penser aux compléments vitaminés et d’apport de minéraux qui éviteront la fatigue due aux changements alimentaires. L’air est sec, il faut penser à boire beaucoup. La déshydratation est très souvent à l’origine de nausée et maux de têtes attribués à tort à des troubles digestifs.

Même si l'on prévoit la pension complète en gîte on devra amener un peu de nourriture si l’on souhaite varier les menus et s'assurer des denrées faciles à manger si l'on est malade, situaution pendant laquelle coucous et tagine on un peu du mal à passer... .

Santée et hygiène :
on est ici loin de tout, prévoir le maximum de la diarhée bégnigne aux gros bobos. Se laver les mains le plus souvent possible au savon de Marseille et traiter l’eau au Micropur® est un minimum qui garantira de bien des désagréments. Evidemment l’eau qui servira au brossage de vos quenottes doit également être traîtée.
Un antiseptique en spray , “ Biseptine® ” par exemple, doit être appliquer sur toutes blessures, mêmes minimes, pour éviter les infections.
Côté vaccins l’hépatite A et B ainsi que le tétanos (moins de 5 ans) semblent indispensables.

Le topo

Le topo de Taghia est paru. Il est l'oeuvre de Christian Ravier. On peut se le procurer directement auprès de l'auteur : Christian Ravier - 9, rue Monseigneur Daguzan - 64000 Pau
Lui envoyer un mail

TOPOS

topo-taghia.jpgLe topo de Taghia est paru. Il est l'oeuvre de Christian Ravier. On peut se le procurer directement auprès de l'auteur : Christian Ravier - 9, rue Monseigneur Daguzan - 64000 Pau
Lui envoyer un mail